Tour du Nord du Québec – Jour 1 (Québec à l’Anse-Saint-Jean)

En terminant tous mes examens de médecine avant la fin officielle du cursus, j’étais parvenu à me garantir un 3 mois de libre pour partir de nombreuses semaines. L’épidémie de COVID-19 aura foutu mon plan à l’eau. J’envisageais la Macédoine et la Bulgarie, finalement ça l’aura été le confinement, du travail par dessus le marché et cinq semaines à contribuer à l’effort de guerre comme assistant préposé aux bénéficiaires dans un CHSLD.

Mais je me plaint la bouche pleine. Je ne suis pas de ceux qui auront perdu leur emploi ou pire, un proche. Cette pandémie nous aura tous affectés, de près ou de loin. Comme employé du système de santé, j’ai pu témoigner directement des ravages qu’elle a causé, tant dans le moral des valeureux travailleurs de première ligne comme les plus vulnérables d’entre nous qui en ont sérieusement écopé.

Tour du Québec – Jour 1
C’est un effet de perspective, en réalité, la moto est assez grosse

Tout de même, il fallait que je prennes quelques vacances, que je décroche un peu. La situation sur le terrain s’étant grandement améliorée, j’ai tiré ma révérence de mon emploi en CHSLD pour tenter de m’évader un peu. Toutes les frontières étant fermées, cette escapade allait être locale. Parmi mes options, la moto bien sûr. Je n’en possède toujours pas, mais un bon ami m’a fait grâce de sa BMW R1150R sans se faire prier. Sur cette machine j’allais donc m’embarquer pour un petit tour du Québec.

 

Screenshot from 2020-06-10 22-45-40

Avec une tenue route allemande, des poignées chauffantes et 90 chevaux, donc assez pour se faire sérieusement peur, j’ai rempli mes valises et mon sac à dos de victuailles et d’équipement pour aller explorer la province pendant une dizaine de jours.

Tour du Québec – Jour 1

Premier objectif, le Lac-St-Jean. Contrairement à toutes les 125-100 cc bon marché que j’ai roulé dans le passé, la BMW avale les kilomètres comme si ne rien n’était. Parti de Québec, je me suis baladé le long du fleuve St-Laurent, passant par Charlevoix pour aboutir à mi chemin dans le fjord du Saguenay à l’Anse-St-Jean. Dommage que la route n’ait pas collé d’un peu plus près les falaises et les magnifiques points de vue.

L’approche du solstice d’été nous donnant amplement de lumière, j’ai pu rouler jusqu’à tard pour aboutir dans le camping municipal. Je suis équipé pour l’autarcie totale, mais vu la conjecture, j’ai choisi d’aller dépenser quelques dollars dans l’infrastructure touristique de la région. Un employé du camping m’a confié n’avoir jamais vu de telle affluence. C’est compréhensible. Après des mois confinés, l’envie nous brûle tous de nous échapper de la routine. Les sites étaient pour la plupart occupés donc. Cependant, les restaurants et les gîtes étaient tous fermés pour cause de Covid. Déjà que la saison de tourisme est courte au Québec, espérons que la plupart sauront braver une saison de vache maigre.

Tour du Québec – Jour 1

Avec un feu et une vue sur le fjord, j’ai donc passé la soirée entre quelques petites conversations avec mon voisin de terrain et mes pensées emplies de tout ces tracas accumulés depuis des mois. La tête pleine de vent, les oreilles bourdonnant encore du vrombissement de la BMW et le regard porté par les flammes de mon feu de camp, j’ai senti mon esprit commencer à se libérer de l’emprise du quotidien.

Tour du Québec – Jour 1
Camping à l’Anse-St-Jean

2 Replies to “Tour du Nord du Québec – Jour 1 (Québec à l’Anse-Saint-Jean)”

  1. L’Anse St-Jean est un magnifique lieu !
    J’aime bien ton look rebelle sur la moto !
    Le déconfinement te va bien
    J’ai bien rigoler avec tes commentaires !
    Mes salutations à la belle Audrey!
    Soyez prudents sur la route !
    A bientôt 🥰👋🏻

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *