Mokhnate, Ukraine – Kiev, Ukraine

  • Date : 12 août 2017
  • Départ : 10h00
  • Arrivée : 19h30
  • Température : soleil

Prêt pour le départ Mokhnate

Pas grand-chose à dire sur trajet, mis à part que le pneu changé en Serbie s’est effectivement dégonflé… L’Ukraine mérite bien son surnom de « grenier à blé » qu’elle s’était méritée à l’époque de l’URSS. Le territoire est sans relief et entièrement agricole. Mis à part quelques églises orthodoxes aux clochers rutilants, il n’y a pas grand-chose dans le paysage pour attirer le regard.

Je m’attendais à une arrivée à Kiev tard en soirée, mais heureusement, plus nous nous sommes rapprochés de la capitale, plus l’état des routes s’est amélioré pour finalement passer de deux à quatre voies. Très pratique quand une bonne partie du trafic routier se compose de vielles Ladas et camions Kamaz en ruine ne dépassant pas les 60 km/h.

Elle sont si belles les églises orthodoxes

Comme je suis rendus à « maintenant » dans mon écriture, je ferme l’ordinateur et poursuivrai plus tard. Notre arrivée à Kiev est imminente et Audrey aura besoin de directions.

Arrivée à Kiev

On reprend. À la suggestion de la réceptionniste de l’auberge, nous nous sommes aussitôt rendus sur les berges du Dniepre, le fleuve traversant Kiev. Cette courte marche a suffit à imprimer en nous un certain niveau de dépaysement. Les gens et l’architecture sont différents, mais ce qui ajoute le plus au tout, c’est l’omniprésence de caractères cyrilliques. Kiev est immense et éparse, mais en à en juger par le look des bâtiments alentours, nous logions probablement dans la partie plus historique de la ville.

En nous rendant sur les berges, nous avons croisés un restaurant géorgien. Ayant adoré la cuisine de l’endroit lors d’un précédent voyage dans cette région, nous avons décider de sacrifier une opportunité d’aller essayer la gastronomie ukrainienne. Curieusement, la cuisine géorgienne a la cote à Kiev, car au cours de notre séjour plusieurs restaurants du type ont été croisés. Il faut dire que les deux peuples partagent bien des aspects (notamment leur passé soviétique et celui d’être présentement en conflit actif avec les Russes…)

Admirez l’architecture

De retour à l’auberge, nous avons sympathisé avec d’autres voyageurs et des ukrainiens. Finalement, je suis allé les rejoindre à un bar non loin alors qu’Audrey est allée se coucher. Suivant la voie de la raison (et encore amorti par mon récent rhume), je ne me suis pas éternisé.

6 thoughts on “Mokhnate, Ukraine – Kiev, Ukraine

  1. Vous voilà dans un pays techniquement en faillite et en guerre. Y a-t-il des signes.

  2. Dur à dire. À bien y repenser, me rappelle d’avoir vu nombre de projets de construction abandonnés. En même temps, c’est chose commune dans les pays moins bien nantis. Autrement, l’humeur à Kiev semblait positive, les terrasses pleines et les gens heureux.

  3. Superbe édifice dans la dernière photo qui ne traduit aucun effet de guerre à Kiev même.

    La VW semble depuis deux semaines se porter très bien, exception du pneu qui est un petit problème mineur. Aucun signe d’essoufflement qui porterait à croire qu’elle ne se rendrait pas à sa destination prévue?

  4. Aucun! Avec mes soins, elle se porte même de mieux en mieux. Quant à la guerre, il ne faut pas boulier qu’elle se déroule à plusieurs centaines de kilomètres à l’est de la capitale. Les opérations sont entièrement prises en charge par l’armée et le commun des mortels ukrainien ne se sent pas affecté outre mesure. Petite différence avec l’avant guerre par contre, nous n’avons croisé aucun Russe durant notre séjour; Normalement, ils sont légions.

  5. D’accord avec toi
    Elles sont belles les églises orthodoxes. Marc et moi l’avons constaté en juillet dernier à St Petersbourg que vous visiterez plus tard sur votre parcours.
    Nicole

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *