Le Vietnam partie 7 – Escale à Hà Nội

Arrivée en train à Ha Noi

Arrivée en train à Ha Noi

Notre prochaine étape devait être la baie d’Halong, mais comme nous n’avions pas vraiment d’idée de quel manière il fallait la visiter et que nous étions arrivés trop tard à Ha Noi de toute façon, nous devions donc y passer une nuit. Aucun problème, car il devait y avoir suffisament de choses à y visiter pour occuper cette journée. Une fois nos affaires déposées à l’auberge, nous nous sommes mis à la recherche d’un restaurant pour y déjeûner et avons arrêté notre choix sur une petite cuisine de rue qui servait du bun cha (porc barbecue). La qualité de la nourriture a été si étonnante que nous y sommes retournés dans la soirée, pour nous rendre compte que l’endroit avait disparu.

Scène de rue

Scène de rue

Bref, le ventre plein, nous nous sommes aiguillés vers la première étape du tour à la marche du vieux Ha Noi recommandé par Lonely Planet. Sans trop de surprises, ce fut magasin après magasin. Une fois au marché et quelque peu blasés par la visite, j’ai traîné Yves-Étienne partout dans le quartier pour trouver du Durian, que finalement j’ai déniché dans une petite allée. Par contre, c’était le fuit complet, donc beaucoup trop, spécialement en raison du fait que je m’attendais pas à ce que mon ami apprécie le goût tant que ça. J’ai donc demandé à la dame de me l’ouvrir et de m’en donner la moitié. Chose qu’au début elle a rechigné à faire, mais en voyant que j’étais prêt à payer 100 000 dongs pour une moitié de fruit, tout se suite elle a obtempéré. Je me suis donc fait arnaquer un peu, ce qui ne s’est pas avéré être si grave, car Yves-Étienne, n’appréciant pas vraiment le goût, m’a gentillement laissé terminer sa portion. Ce fut le moment fort de la visite du vieux Hanoi, qui comme beaucoup d’autre villes du pays, est surtout un gros magasin de souvenirs.

Le Vietnam, centre du monde

Le Vietnam, centre du monde

De retout dans le quartier de notre auberge. Il nous fallait réserver notre croisière pour la baie d’Halong. Croisière, car l’endroit étant manifestment en majeure partie couvert d’eau, la seule manière de le visiter était de se réserver une place sur un périple très touristique de deux ou trois jours à bord d’un bateau. Par chance, la première agence visité fut la bonne et les autres purent peut-être accoter le prix, mais pas le service. Nous avions fais nos recherches avant d’aller réserver notre tour et comme le temps nous permettait une autre destination, nous avions décidé de combiner notre croisière avec une visite de l’île de Cat Ba sur laquelle le bateau devait nous déposer au deuxième jour plutôt que de nous ammener au port puis à Ha Noi.

Comme nous nous trouvions dans une auberge de type “party”, des évènements étaient organisés pas mal chaque soir qui quotidiennement se terminaient par un pub crawl. Devant partir tôt le lendemain, nous allions passer le pub-crawl, mais pour la bière d’avant, nous étions plus que partant. Malheureusement (j’aurais du mieux savoir…), l’atmosphère se composait presque entièrement de jeunes étalons surexcités par la perspective d’une soirée sur la boisson. On s’emmerdait pas mal, mais éventuellement Jasmine par hasard débarquée accompagnée de son hôte vietnamienne de couch-surfing. J’avais rencontré Jasmine la première fois à Chiang Mai et sa présence ici à Ha Noi état totalement fortuite. Un personne très intéressante, j’avais malheureusement une extrême difficultée à communiquer avec elle en raison de son fort accent couplé avec une faiblesse d’élocution assez marquante. Yves-Étienne me confirma que ce n’était pas que de ma faute. Peu importe, nous avons passé le reste de la soirée avec eux en discutant autour de bia hoi à 8000 dongs le verre, donc mois de 50 cents; la bière la moins cher du monde est au Vietnam.

Réveil aux petites heures le lendemain pour un départ vers la baie d’Halong.

Photos: Yves-Étienne Landry

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *